Clinique en Thaïlande

Santé & Paludisme

– Thaïlande – Informations générales –











Clinique dans le village Klong Prao (Baan Klong Prao) sur Koh Chang

Santé en Thaïlande

Clinique sur Koh Kood en Thaïlande
Clinique sur Koh Kood
Clinique sur Koh Kood en Thaïlande
Clinique sur Koh Kood
Clinique sur Koh Kood en Thaïlande
Clinique sur Koh Kood
En règle générale les conditions d’hygiène sont bonnes en Thaïlande, et les risques sanitaires relativement faibles – à condition de respecter certaines consignes élémentaires. Les Thaïs sont des gens à la propreté rigoureuse : il est habituel pour eux de se doucher deux, trois fois ou davantage par jour. Néanmoins, les hôtels et ‘guesthouses’ les moins chers peuvent offrir des équipements sanitaires sommaires, pour ne pas dire repoussants.

Du fait que certaines régions de Thaïlande sont encore insuffisamment approvisionnées en électricité, les équipements réfrigérants sont parfois absents, ou hors d’état de fonctionnement. Il peut arriver que certains aliments n’aient pas été conservés au frais. En cas de doute, il est conseillé de peler les fruits et d’éviter les viandes et plats non ou mal cuits. Pour éviter certaines maladies il est préférable de se protéger le plus efficacement possible contre les piqûres de moustique.



Paludisme en Thaïlande

Pharmacie sur Koh Chang en Thaïlande
Pharmacie sur Koh Chang
Pharmacie sur Koh Chang en Thaïlande
Pharmacie sur Koh Chang
Pharmacie sur Koh Chang en Thaïlande
Pharmacie sur Koh Chang
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, pour le paludisme la Thaïlande est un pays de catégorie C. Pour le touriste, le risque de contracter la maladie est minime. Seules les régions frontalières du Cambodge et du Laos sont véritablement dangereuses. Le sud du pays et Bangkok sont considérés comme sains.

Pour les zones ‘contaminées’, certains guides touristiques encouragent le traitement préventif, d’autres le jugent inutile… Il faut cependant savoir que certains des moustiques anophèles (ceux qui portent le parasite du paludisme) résistent à la plupart des traitements préventifs du marché.

Il est recommandé de prendre des précautions simples : avoir des écrans à moustiques aux fenêtres du bungalow, ou une moustiquaire autour du lit. Porter dès le crépuscule des vêtements clairs, des pantalons longs, des chemises à manches longues, et s’enduire éventuellement de répulsif les parties découvertes du corps. Les serpentins anti-moustiques (disponibles dans toutes les supérettes de l’île) vous assureront un supplément de protection en dépit de leur odeur peu agréable. Les sprays, crèmes et autres répulsifs sont eux aussi disponibles un peu partout.

Office de traitement du paludisme en Thaïlande
Ancienne office de traitement du paludisme
Office de traitement du paludisme en Thaïlande
Ancienne office de traitement du paludisme
Office de traitement du paludisme en Thaïlande
Ancienne office de traitement du paludisme
En cas de poussée de fièvre soudaine et intense, vous pouvez être examiné dans l’une des cliniques ou hôpitaux de Koh Chang (informations et numéros de téléphone ici : Services de santé sur Koh Chang).



À ceux qui préfèrent ne pas prendre de traitement préventif, il est conseillé de consulter leur médecin ou un institut spécialisé comme Pasteur.

Si vous souffrez, après votre séjour en Thaïlande, de fièvres inexpliquées, vous devez vous faire examiner le plus rapidement possible. Les premiers symptômes du paludisme ressemblent souvent à ceux de la grippe, et sont parfois sous-estimés. Même une légère fièvre et un simple mal de tête peuvent signifier que vous avez contracté la maladie.


La référence : Microsoft Encarta Worldatlas 2001, Data Becker Encyclopedia 2002.

(Toutes les informations sans garantie !)
Wer Deutsch kann, findet hier alle Informationen zu unseren Privat-Transfers von Bangkok nach Koh Chang und/oder zurück:
Bangkok <=> Koh Chang

Übersicht aller Strecken:
Privat-Transfers